Zurich

Les jeunes Zurichois se sentent moins en sécurité qu’il y a dix ans

Les jeunes du canton de Zurich se sentent nettement moins en sécurité aujourd’hui qu’il y a dix ans. Près d’un jeune sur quatre déclare avoir été victime d’un acte de violence au cours des 30 derniers mois.

Les lésions corporelles sans armes sont la forme la plus fréquente de violence à laquelle les jeunes ont été confrontés durant la période allant de 2014 à 2021, selon une étude de l’Université de Zurich qui a été présentée mardi. Les auteurs ne constatent pas d’augmentation importante dans ce domaine. Il y a même parfois une stagnation de ces actes.

Harcèlement sexuel en hausse

En revanche, l’augmentation des vols et des extorsions avec menace de violence est beaucoup plus évidente, peut-on lire dans l’étude. Les délits sexuels, qu’il s’agisse de contraintes sexuelles graves ou des formes de harcèlement sexuel dans le cadre scolaire et les médias sociaux, sont aussi en hausse. Ces délits n’avaient augmenté que lentement jusqu’en 2014.

Les…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page