Suisse

Philippe Monnier, fin connaisseur de l’économie japonaise: «Avec les Abenomics, Shinzo Abe a réussi à créer une marque»

Lorsque Shinzo Abe revient au pouvoir il y a dix ans, le Japon est enlisé dans la stagnation et la déflation. Le premier ministre – qui avait déjà gouverné entre 2006 et 2007 – va initier une politique économique qui reposera sur «trois flèches», selon son vocabulaire: une politique monétaire ultra-accommodante, un grand plan de relance et des réformes structurelles de fond, par exemple la signature d’accords de libre-échange pour ouvrir l’économie japonaise. Très vite, ce programme fait le tour du monde et devient célèbre sous le nom des «Abenomics». Si au début, la détente monétaire montre certains effets, l’impact de ces mesures sera plus mitigé sur le long terme. D’autant plus qu’en 2021, le gouvernement de son successeur reconnaît des erreurs dans…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page