Lausanne

Lausanne: Son alcoolémie de 3,34‰ lui a valu une remise de peine

Publié6 octobre 2022, 21:43

Une furie qui avait agressé un ambulancier était si ivre que cela atténue sa responsabilité.

Selon la loi, une personne présentant une alcoolémie de plus de 3‰ peut être considérée comme partiellement ou totalement irresponsable de ses actes. C’est ce qu’a soutenu un procureur en condamnant par ordonnance pénale une trentenaire qui avait agressé un ambulancier lausannois qui l’emmenait au CHUV, raconte le site de «24 heures» jeudi.

La femme, qui affichait 3,34‰ d’alcool dans le sang, avait tenté de mordre le secouriste et de le frapper, avant de réussir à le faire tomber dans l’ambulance. Il avait déposé une plainte, tout comme les trois policiers qui, à une autre occasion, avaient aussi subi les coups et les insultes de cette furie lors d’une intervention à Prilly. Là encore, la femme était ivre. En tenant compte d’une responsabilité diminuée par l’alcool, le procureur a condamné la femme à une peine ferme…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page