BerneLausanne

Berne: Débâcle des trains Bombardier: le patron des CFF s’explique

Publié6 juillet 2022, 15:57

L’achat de 62 trains pour le trafic grandes lignes ne répond pas aux attentes de raccourcir le temps de trajet. «C’était à l’époque la meilleure offre» déclare Vincent Ducrot.

Les FV-Dosto ne pourront pas rouler plus vite entre Berne et Lausanne par exemple.

DR

La semaine passée, les CFF ont annoncé l’abandon de l’ambition de faire rouler les trains un peu plus vite sur la ligne entre Lausanne et Berne. En cause, la compensation de roulis, qui permettrait de rouler a pleine vitesse dans les courbes, ne répond pas aux attentes.

Mercredi, dans la «NZZ», le patron des CFF, Vincent Ducrot revient sur l’achat de 62 rames à deux étages auprès de la firme Bombardier établie à Villeneuve en 2010. «Le fabricant du FV-Dosto, Bombardier, qui a…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page