Bâle

la Chine perd l’Institut Confucius, un outil culturel influent

[ad_1]

Pékin vient de perdre en Suisse un poste avancé de poids dans sa politique de diffusion de la culture chinoise. L’Institut Confucius de l’Université de Bâle (CIUB) a fermé ses portes fin septembre, après sept ans de service. Hanban, le Bureau chinois de l’enseignement des langues étrangères qui gère ces établissements de formation à travers le monde, voulait limiter dans la cité rhénane les activités à un enseignement linguistique. L’université a préf&ea…

Lire la suite

[ad_2]

Bouton retour en haut de la page