France

Vigo, toujours plus haut

Encore raté. Aimé Courtois, Laurent « Chinois » N’Guyen Van et Manu Viola espéraient enfin soulever ce trophée qu’ils convoitent depuis longtemps. Deux finales perdues, c’était déjà beaucoup. Trois, c’est vraiment trop. Car – hélas pour eux – les trois Marseillais n’ont pas pu décrocher cette victoire devant un public acquis à leur cause. Une nouvelle fois, la marche était trop haute face à une triplette sereine qui a su maintenir un niveau de jeu dans une ambiance de kermesse. Le chouchou du public Aimé Courtois et ses équipiers de longue date, miraculés des 8e de finale et des demi-finales, n’ont pu soutenir la comparaison longtemps.

« Il faut un gagnant et un perdant. Ce soir, c’est une nouvelle fois moi et mon équipe qui perdons », s’est…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page