NantesParis

Mes châteaux d’If: La fiancée

« Tous nous chantions ou plus exactement nous hurlions La Marseillaise, tant nous étions soulevés par l’émotion et la rage. » Il fut un temps où la Marseillaise était chantée par des patriotes et des communistes.

 

Le jour de l’exécution de 27 otages dont le jeune Guy Môquet en représailles de l’attentat de Nantes, prisonnières et prisonniers du camp de Châteaubriant chantent la Marseillaise, l‘Internationale et la Jeune Garde. L’histoire de cette bande dessinée admirablement illustrée à l’aquarelle par Eddy Vaccaro nous vient du récit de la jeune amoureuse du martyr. Elle raconte son arrestation dans Paris pour avoir tenté de manifester en 1941 contre l’occupation allemande. Condamnée à mort, elle est transférée au camp de Choisel…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page