NiceParis

Le procès de l’attentat de Nice s’ouvre face à des chaises vides

Le banc des accusés du procès des attentats de Nice, au Palais de justice de Paris, le 5 septembre 2022. Au premier plan en chemise bleue, Mohamed Ghraieb ; dans le box, à gauche, Chokri Chafroud, et à droite, Ramzi Arefa. ERWAN FAGES POUR « LE MONDE »

La rangée de détecteurs de métaux digne d’un aéroport à l’entrée du vieux Palais de justice de Paris ; la longue salle de bois clair érigée dans l’antique salle des pas perdus en pierre sombre, le vaste box vitré, les écrans géants ; les gilets bleus de l’association « Paris aide aux victimes », les gilets roses de l’organisation, le tour de cou rouge ou vert des parties civiles selon qu’elles acceptent ou non les approches des journalistes ; bon nombre…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page