Paris

La réintégration de Maxime Cochard, accusé de viol et catalyseur du #MeTooGay, suscite des remous

« Cela me semble terriblement choquant de le réintégrer. » Elue au Conseil de Paris sous l’étiquette écologiste, Raphaëlle Remy-Leleu voit d’un mauvais œil le retour possible annoncé de Maxime Cochard, conseiller PCF de Paris suspendu après des accusations de viol de Guillaume T., qui avaient entraîné une grande vague de témoignages de violences sexuelles sous le hashtag #metoogay. Plus d’un an et demi après la mort de ce dernier retrouvé pendu, une plainte pour homicide volontaire et à l’issue un  classement sans suite le 3 mai dernier, Maxime Cochard pourrait être réintégré à la fois à la fédération parisienne du PCF mais aussi au Conseil de Paris.

« La justice a rendu son verdict en classant sans suite les accusations. Il n’y a…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page