Paris

« J’étais en sang, la douleur était atroce », un jeune homme accuse un policier de l’avoir frappé sans raison

Ce 13 juillet, * se remet difficilement d’un grave de la route. Sous médicaments, le bras en écharpe, une minerve au cou, il décide quand même un peu avant minuit d’aller rejoindre quelques amis en bas de chez lui, dans le 19e arrondissement de Paris.

Dans sa plainte, révélée par Mediapart et que franceinfo a pu consulter, le jeune homme raconte que ce soir-là, veille du 14-Juillet, des tirs de mortiers étaient tirés par plusieurs personnes. « On en entendait partout », assure le jeune homme dans sa déposition, dans laquelle il précise qu’il était à l’écart, assis tranquillement, dit-il, avec un groupe d’amis sur un banc.

D’après le jeune homme, un premier équipage de policiers « anti-émeute » arrive d’abord à leur hauteur et les « braquent…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page