Metz

« Je vais rattraper les apéros manqués chez les copains ! »

Comment fait-on quand on arrive d’un pays en guerre, qu’on parle un peu le français appris à l’école, en Syrie, et qu’on ne trouve pas d’emploi correspondant à ses qualifications ? « On se lance dans le commerce », sourit Antoine Cardi. L’ancien chef d’entreprise dans l’emballage pour l’industrie pharmaceutique à Alep, son épouse Eugénie, comptable de métier, et leurs deux filles ont choisi la France pour continuer leur vie (entraînant dans leur sillage leur parenté, gérants de la boutique Laurier d’Alep ). D’abord à Saverne, en Alsace, fin 2013, avant Metz, deux ans plus tard. Le père de famille est alors devenu « Toni », le patron du bar-restaurant Le Quarteau, ouvert le 1er  juillet 2016, sur la place éponyme. Très vite, « le…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page