Marseille

Denise Toros-Marter, survivante de l’horreur

Excusez-moi, je ne suis pas une conférencière. Je suis un témoin. Vous avez 15/16 ans, j’avais votre âge quand j’ai été déportée. » Denise Toros-Marter est venue témoigner ce mardi au lycée Jean-Perrin à Marseille (10e), devant une centaine d’élèves de lycées professionnels. Un projet pédagogique pour faire « entendre la mémoire » de témoins bien réels sur une période historique tragique. « Le devoir de mémoire, c’est quelque chose que l’on cherche à cultiver. Ça participe au parcours citoyen. À travers ces échanges, les élèves construisent aussi leur futur engagement », insiste Sophie Sarraute, directrice académique adjointe des services de l’Éducation nationale des Bouches-du-Rhône.

La parole de Denise Toros-Marter est rare. À…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page