Marseille

5 ans après le drame de la rue d’Aubagne : l’interminable chantier de logements dégradés à Marseille

[ad_1]

C’est probablement à cause des fortes pluies », a commenté Jean-Claude Gaudin. Quelques jours plus tôt, le 5 novembre 2018, trois immeubles s’étaient effondrés rue d’Aubagne, ensevelissant huit vies sous les décombres. Et mettant soudain en lumière le drame de Habitat dégradé à Marseille : 40 000 logements indignes, soit 13 % des logements principaux, qui mettent en danger la santé et la sécurité d’environ 100 000 habitants. Un Marseillais sur 8. Ces données effrayantes figuraient déjà en 2015 dans un rapport rédigé par  » Un inspecteur général de l’administration, Christian Nicol. Présenté à la ministre du Logement, Sylvia Pinel, ce document est resté dans les tiroirs. Il a donc fallu attendre les décès de la rue d’Aubagne pour les Marseillais de

Lire la suite
[ad_2]

Bouton retour en haut de la page