France

les travailleurs du médico-social sont descendus dans la rue

Derrière les revendications salariales, la manifestation met aussi en lumière l’enjeu des conventions collectives du secteur. « La prime Ségur est un préalable à de nouvelles négociations », explique François Dabadie, secrétaire SUD Santé sociaux. Une convention collective unique doit voir le jour d’ici 2024 pour revaloriser les salaires. L’État a pour cela débloqué 500 millions d’euros par an. Si les syndicats sont favorables à une fusion, ils la considèrent comme dévalorisante. « On a calculé que ça ne correspond qu’à neuf mois de revalorisation salariale », explique François Dabadie. Claire, elle, craint que la fusion n’amène une perte de droits. « Pourtant, le principe d’une fusion, c’est que tout le monde accède aux…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page