France

le tout voiture électrique fait trembler le décolletage

Au cœur de l’affaire, Camille Pasquelin, la directrice du Syndicat national du décolletage (SNDec). Implanté à Cluses, épicentre de l’industrie du décolletage (635 entreprises dont 69 % sont implantées en Haute-Savoie), le syndicat qu’elle pilote analyse les situations de crise et tente de proposer des solutions aux industriels, dont beaucoup sont dépendants des donneurs d’ordres gravitant dans et autour de la construction automobile.

Camille Pasquelin, combien d’entreprises de décolletage françaises travaillent pour l’industrie automobile et combien d’entre elles ne travaillent que pour cette industrie ?

« 70 % d’entre elles ont un lien plus ou moins important avec l’industrie automobile et 25 % ne travaillent que pour elle. La…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page