Grenoble

« Je veux la vérité ! Je veux la justice pour mon fils »

« Je veux la vérité ! Je veux la justice pour mon fils. S’ils voulaient l’arrêter, ils n’avaient qu’à lui tirer dans les jambes, pas le tuer comme ça sauvagement. Ils n’avaient qu’à le mettre en prison. Et même s’il avait été handicapé, moi je me serais occupée de lui toute ma vie ! »

Entre deux sanglots, la mère de Deniz Karatas crie sa tristesse et sa colère.

Son fils, c’est ce Martinérois de 24 ans tué par un policier de la brigade anticriminalité de Grenoble, jeudi en tout début de soirée, sur la place d’Apvril dans le centre de Grenoble. Il arrivait alors du quartier Hoche au guidon d’un scooter, vêtu d’un gilet pare-balles, et transportait un autre…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page