Brest

À Brest, 500 salariés de la santé, du social et du médico-social ne lâchent pas le Ségur – Brest

Deux ans après les accords du Ségur et les premières réunions, au siège landernéen de Don Bosco, de délégués du personnel et des directions de quasiment toutes les entreprises du secteur sanitaire, social et médico-social du Finistère, Franck Montfort se mobilise toujours en première ligne. « Ce Ségur n’a rien réglé. Ni à l’hôpital ni dans le secteur associatif ».

Franck Monfort (responsable de l’union départementale CGT) continue de mener le combat pour la généralisation du Ségur. Il revendique également l’intégration d’une hausse de salaire d’au moins 300 € dans la convention collective des salariés du secteur associatif….

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page