BordeauxOrléansTours

Comment la Touraine s’organise pour éviter la panne aux urgences cet été

« Les urgences c’est le seul service de l’hôpital qui ne peut pas fermer. Quand j’ai 50 lits disponibles mais 100 patients qui arrivent je dois les prendre en charge » explique Saïd Laribi, chef des urgences au CHU de Tours. Pourtant, des services d’urgence qui fonctionnent en mode dégradé c’est de plus en plus fréquent dans le pays : Orléans, Bordeaux… et plus près de nous Amboise, Loches et Chinon. Tous contraints de ne recevoir que les cas les plus graves et de refuser les autres à certains moments. A chaque fois la raison et la même : manque de personnel, à cause de difficultés de recrutement + une recrudescence d’arrêts maladie pour épuisement professionnel.

Et si la situation se reproduisait pour cet été 2022, voire empirait ? C’est la…

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page