Liège

À Liège, Bisanti ouvre son mandat par une rareté

[ad_1]

Certes, ce ne sera pas sa première production à Liège : il y avait fait ses débuts en 2017 pour Rigoletto, avant de revenir deux ans plus tard pour Anna Bolena. Mais quand Giampaolo Bisanti entrera ce soir dans la fosse du Théâtre Royal, il aura sans nul doute un léger pincement au cœur : parce qu’il sera le premier à y diriger l’Alzira de Verdi, d’après Voltaire, mais aussi et surtout parce que ce sera son premier spectacle comme directeur musical de l’Opéra Royal de Wallonie.

De Bari à Liège

« Le directeur musical d’une maison d’opéra n’est pas celui qui dirige plus d’opéras que tous les autres chefs », rappelle cet Italien à la cinquantaine élégante qui a déjà exercé cette fonction au grand Teatro Petruzzelli de Bari. « Il participe au choix du répertoire et des…

Lire la suite

[ad_2]

Bouton retour en haut de la page